Le tour des Antillais du monde continue !

Après la rencontre de Jean-Marc à Los Angeles, Caribexpat.com débarque dans les Émirats Arabes, précisément chez Lélya martiniquaise à Dubaï.

Après avoir obtenu son diplôme d’école de commerce en Martinique, elle est partie à Bordeaux décrocher son master en Achats et Logistique. Ses stages à Trinidad et en Allemagne lui ont certainement donné le goût des voyages car elle l’a elle-même confié « je savais que je ne voulais pas rester en France, j’ai toujours voulu travailler à l’étranger. »

Elle partage son parcours avec vous en direct de Dubaï !

N’hésitez pas à lui laisser vos messages et questions en commentaire et à rejoindre la communauté martiniquaise à Dubaï en rejoignant la communauté Caribexpat.

Tu vis à Dubaï depuis 2012, peux-tu nous parler de ton arrivée ici ?

Nous avons fait une liste de quelques pays. Les procédures de visa sont compliquées au Brésil et aux Etats-Unis donc nous avons choisi Dubaï. Dès mon arrivée à l’aéroport plusieurs choses m’ont marquées : les tenues vestimentaires (l’abbaya ou voile intégral pour les femmes et la tenue traditionnelle blanche pour les hommes), le fait de scanner les yeux et les empreintes digitales pour le visa d’entrée, les buildings illuminés…Il y aussi les voitures de luxe que l’on voit partout et les inégalités (entre les très riches et les très pauvres), mais surtout la température : de juin à septembre il fait 45° !

Tu étais en Allemagne avant çà. Comment as-tu fait pour décrocher un poste à Dubaï depuis là-bas ?

J’étais en stage en Allemagne dans le secteur du e-commerce. J’ai postulé à des offres d’emploi à Dubaï sur www.gulftalent.com ou www.bayt.com. J’ai précisé ma date d’arrivée sur place pour pourvoir être contactée. Je suis arrivée un vendredi et j’ai eu un entretien le dimanche ! Les recruteurs évaluent surtout le niveau d’Anglais et la capacité à s’adapter à un environnement culturel différent. Une semaine après j’ai eu mon contrat ! Ensuite l’entreprise s’occupe de la procédure de visa qui dure entre 15 jours et 1 mois. Si j’ai un conseil à donner se serait au niveau de la tenue vestimentaire en entretien. Il vaut mieux couvrir ses jambes et ses bras. On ne connaît pas la religion de la personne en face de nous. Il faut aussi vérifier que l’entreprise est rattachée à une assurance médicale et compte tenu de son statut, le niveau de couverture médicale, car il n’y a pas de sécurité sociale ici comme en France.

Tu travailles dans un environnement totalement cosmopolite !    En quoi consiste ton poste au quotidien ?

Nous assurons la distribution des pneus entre l’Europe et les pays d’Afrique du nord. Je gère les commandes des clients au Maroc en Tunisie et en Algérie et je les transfère en Europe puis je suis l’expédition des marchandises. Au quotidien je parle l’anglais et le français mais je travaille avec des Égyptiens, des Marocains, des Pakistanais, il y a aussi pas mal d’Allemands et quelques Français. Ce qui est différent et drôle c’est d’entendre ton voisin qui parle arabe, un collègue qui parle anglais et un autre philippin ! Peu de personnes sont nées ici il y a beaucoup d’expatriés qui viennent pour 5 ou 10 ans.

Comment voient-ils la Martinique ?

Ils voient la Martinique et les Caraïbes un peu comme le paradis. Ils ne comprennent pas pourquoi je  suis à Dubaï et quand je leur dis d’où je viens ils me demandent ce que je fais ici !

Qu’est-ce-que tu apprécies le plus dans le mode de vie ici ?

On sort beaucoup plus qu’avant car il y a plein de bars, boites de nuit, et restaurants ! Je pense que çà marche beaucoup plus qu’en Europe d’ailleurs. On peut même écouter du dancehall et de la salsa ici ! A Dubaï il n’y a pas d’impôts ni de taxes à part les factures d’eau et d’électricité. Le salaire versé est net. En ce qui concerne la santé, les entreprises sont affiliées à des assurances médicales. Ensuite, on peut faire ses courses par téléphone et se faire livrer. Tout est ouvert jusqu’à très tard 7 jours sur 7 !

Peux-tu nous citer quelques différences culturelles auxquelles il faut s’adapter ici ?

A Dubaï le week-end correspond au vendredi et au samedi, donc il faut se faire à l’idée de travailler le dimanche.
Au niveau des religions, c’est assez tolérant, il y a des églises, des temples hindous, des mosquées…Par contre lors du ramadan personnes ne peut boire ni manger dans les lieux publics même dans sa voiture. On le fait chez soi, sinon dans une salle au bureau par respect pour ceux qui jeûnent. En fait, le Ramadan permet de rencontrer des gens car ils sortent davantage pour l’Iftar (pour rompre le jeûne). Même si on ne le suit pas dans la journée, le soir on rejoint des amis. C’est un moment de partage et l’ambiance est plus posée, on discute, on fait des jeux de sociétés.
Bien sûr ici on ne fête pas Noël. Par contre il y a un gros feu d’artifice le jour de l’an. Dubaï a d’ailleurs le record du plus grand feu d’artifice du monde !

Dans ce mélange de culture as-tu croisé d’autres Antillais ?

J’ai une amie Martiniquaise ! Elle travaille dans le domaine du luxe et elle connaît une autre Martiniquaise dans le secteur du pétrole. Sinon nos amis sont plutôt Marocains, Tunisiens, Algériens ou Français.

Où te vois-tu dans 5 ans ? En Martinique ?

Au départ on voulait rester ici 6 ans. La plupart des gens pensent s’installer peu de temps et finalement ils y restent 15 ans ! La question serait plutôt « partir…pour aller ou ? ». Pour le moment Singapour est le seul pays où le confort de vie est égal à celui de Dubaï. Je ne pense pas revenir en Martinique dans l’immédiat. J’aimerais me rapprocher, aller à Miami ou au Brésil par exemple. J’aimerais aussi faire connaître l’art culinaire antillais au Moyen Orient car les gens sont curieux ici. Ils aiment consommer et découvrir.

En guise de conclusion, Lélya encourage à ne pas négliger les langues étrangères. Pour elle plus on part tôt et mieux c’est : « On mûrit et cela donne une ouverture d’esprit ». Avis à ceux qui souhaiteraient la rejoindre ! Dans le prochain article vous aurez d’ailleurs quelques conseils sur l’emploi à Dubaï.

Choisissez la destination que vous aimeriez découvrir parmi les Antillais du monde, postez vos suggestions à la fin de l’article et on s’occupe du reste !

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

3 Commentaires
  1. Farraudiere 4 années Il y a

    Bravo à Lélya. J’ai été son maître de stage en hotellerie en Martinique et je suis très fier de son parcours. Continues ainsi Lélya. Bonne chance.

  2. Freddy 4 années Il y a

    Coucou
    juste un message d’encouragement pour le partage avec nous de ton expérience. Et surtout du courage nécessaire pour s’expatrier.

  3. Sophie 2 années Il y a

    Coucou Lelya… congratulation for everything. Ok moi je suis à london depuis 10 ans mais j’aimerais venir vivre à Dudai ou Brésil. Je suis dans le secteur de l’éducation. Can you give me some tip please? Xxx

Écrire un commentaire

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account