interview moana martiniquais a new york caribexpat FB

Retrouvez les interviews de Caribexpats tous les jours à 12h30 dans “Les Antillais dans le Monde” l’émission de la radio RCI dont Caribexpat.com est partenaire !
Arrêt aux Etats-Unis, chez Moana, martiniquaise à New-York ! Créatrice dans l’âme, elle a débuté sa carrière professionnelle dans le mannequinat, a co-fondé le concours Martinique Queens, été Directrice de Création au sein du groupe Trace avant de prendre les rênes de la création et du contenu d’un magazine leader de la presse féminine afro-américaine.
Pour passer à l’émission, contactez-nous à team [at] caribexpat.com (remplacer [at] par @) !

Résumé de l’interview de Moana martiniquaise à New-York

Moana, martiniquaise à New-York, est arrivée ici en 2008. En Octobre 2017, elle a pris ses fonctions de Directrice du Département Création et contenu du magazine Essence, le N°1 des mensuels de la presse féminine afro-américaine.

Moana se définit comme une citoyenne du monde. Elle a beaucoup voyagé et travaillé entre la Martinique, l’Afrique du Sud, Hong-Kong, les Philippines, Paris et New-York. Cependant cette martiniquaise à New-York reste très attachée à son île natale où elle a grandit dans un univers artistique très riche, son père, Roger Rubinel, étant réalisateur, et sa mère étant mannequin et chorégraphe.

Elle évoque ses souvenirs de jeunesse, notamment les ateliers artistiques du SERMAC où elle se rendait régulièrement. Créative dans l’âme, Moana revient également sur son parcours et ses débuts dans le domaine du mannequinat vers l’âge de 17 ans. Elle a redesigné la marque Activilong. Elle a été co-fondatrice de Martinique Queens, concours qu’elle a poursuivi durant 10 ans avec sa mère et qui a permis à 60 martiniquaises de devenir mannequins, participer au concours Miss Monde et avoir une exposition internationale.

Pour Moana, tout est possible, et chacun se crée ses propres opportunités. En effet, c’est suite au poste de Directrice de Création du groupe Trace qu’elle a occupé durant 2 années, pendant lesquelles elle a redesigné les 21 chaînes de télévision et radios de la marque, qu’elle a été repérée par le nouveau propriétaire du magazine Essence qui l’a embauchée.

animated

Enfin, elle insiste sur les forces de son île et la richesse culturelle de la Martinique qui, selon elle, a aussi contribué à sa carrière.

L’interview de Moana martiniquaise à New-York

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account