Retour en Outre-mer : le coup de pouce du gouvernement

Un grand nombre des membres du réseau géolocalisés en France hexagonale ont choisi de faire carrière dans la fonction publique. On ne compte plus ceux qui attendent une mutation depuis plusieurs années afin de rentrer en Martinique en Guadeloupe, en Guyane ou dans les autres régions d’outre-mer. Ce Graal leur paraîtra peut être plus accessible. En effet, 2 amendements favorables à l’affectation des fonctionnaires originaires d’Outre-mer ont été récemment votés à l’unanimité à l’Assemblée nationale.

Ils portent sur la prise en compte des Centres d’Intérêts Moraux et Matériels (CIMM) dans les demandes de mutations. Dans une interview de FXG Paris Caraïbe, la députée réunionnaise Ericka Bareigts indique que les CIMM complèteront désormais la liste des critères déterminants pour les demandes de mutations. Elle précise également leur caractère opposable :

Si par malheur, un dossier de demande de mutation n’a pas été instruit au regard de ces CIMM, il pourra faire l’objet d’un recours en annulation. Notre objet n’est toutefois pas de constituer des recours mais de faciliter les retours. J’ai encore reçu une dame qui en est à sa quatorzième demande de mutation..

Aujourd’hui, sont mutés prioritairement les fonctionnaires séparés de leur conjoint ou de leur partenaire lié par un PACS, ceux qui sont en situation de handicap ou encore ceux qui exercent dans des quartiers sensibles (voir article 60 de la loir N°84-16). D’autres facteurs mesurant le degré d’attachement à un territoire seront désormais analysés tels que : la présence des parents, le lieu de naissance ou encore l’achat d’une maison. Cette nouvelle disposition concerne particulièrement les agents de la fonction publique de l’Education nationale, la police, l’administration fiscale et l’administration pénitentiaire.

une_paris2Quelques dates marquantes de l’histoire de la mobilité France / Outre-mer


Sous réserve d’un bilan de l’application concrète des 2 amendements visant à favoriser le retour des fonctionnaires ultramarins exerçant en France hexagonale dans leur territoire d’origine, 2015 s’inscrit d’ores et déjà dans les années clés de la mobilité professionnelle France / Outre-mer. Retour sur 3 autres dates importantes.

1963 : le gouvernement créé le Bumidom. L’agence avait pour objectif la planification du départ de 8000 personnes chaque année vers la France hexagonale et leur placement dans des secteurs identifiés dont la fonction publique.

1981 : fin du Bumidom et naissance de l’ANT*.

2010 : naissance de l’ADOM* dont l’action est davantage orientée sur la formation.

Source : Ministère des Outre-mer, fxgpariscaraibe.com, legifrance.gouv.fr

* Bumidom : Bureau pour le Développement des Migrations Intéressant les Départements d’Outre-mer
* ANT :  Agence Nationale pour l’insertion et la promotion des Travailleurs d’Outre-mer.
* ADOM : Agence de l’Outre-mer pour la Mobilité.

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account