REUNION | Cette semaine, c’est une antillaise à l’île de la Réunion qui partage son quotidien sur Caribexpat.com Originaire de Guadeloupe, Lyvia vit aujourd’hui à Saint-André. A 26 ans, elle est responsable d’une boutique de cosmétiques. Elle est littéralement tombée sous le charme de son île d’adoption.

portrait lyvia antillaise a la reunion caraibexpat

Qu’est-ce-qui t’a amenée à l’île de la Réunion ?

J’ai quitté la Guadeloupe à l’âge de 3 ans pour la France hexagonale ou j’ai grandi. J’y suis revenue plusieurs fois par la suite pour y vivre. Après un parcours général (BAC économique et social), j’ai fait des allers-retours entre la France hexagonale et la Guadeloupe pour me former du CAP Coiffure au Brevet de Maîtrise que je dois finaliser. J’ai d’abord été coiffeuse avant d’intégrer l’équipe de Bleu Libellule en Guadeloupe. Lorsque j’ai appris qu’un magasin ouvrait à La Réunion je n’ai pas hésité à déposer ma candidature ! Aujourd’hui je suis responsable de ce magasin de produits cosmétiques et capillaires.

Comment se passe ton quotidien en tant que responsable de magasin ?

Bleu Libellule existe depuis plus de 15 ans et compte plusieurs points de vente en France. Je suis arrivée à la Réunion pour l’ouverture de la boutique de St-André en octobre 2015. Je m’occupe du fonctionnement du magasin : passer les commandes, gérer les stocks, et manager l’équipe en place (nous sommes 3 salariés actuellement). Je me charge aussi du développement commercial en faisant découvrir l’enseigne dans les salons de coiffures et les instituts d’esthétique. Mon challenge quotidien est de faire découvrir l’enseigne aux Réunionnais et leur apporter un conseil personnalisé. La chaîne Bleu Libellule est en plein développement dans les territoires d’Outre-mer. Je suis contente de faire partie de cette aventure car nous sommes souvent oubliés. Je salue cette initiative et je prends mon rôle à coeur !

portrait lyvia antillaise a la reunion caraibexpat

Temple hindou du Colosse – Saint-André, Ile de la Réunion. Crédits photo : Wikimédia

Qu’elle a été ta première impression à ton arrivée à la Réunion et comment t’es-tu adaptée aux différences culturelles majeures ?

J’ai été surprise par le nombre de temples indiens dans une même ville ! Saint-André est le berceau de la culture indienne. On le voit notamment lors de la Fête du Dipavali ou Fête des Lumières. Elle dure 10 jours de fin octobre à début novembre. Il faut y assister au moins une fois ! Il faut aussi savoir qu’il y a une forte culture du créole. Les Réunionnais parlent plus facilement le créole même dans les administrations. L’une de mes expressions favorites est : “Coulèr la peau la pas coulèr lo ker” (la couleur de la peau, n’a jamais donné la vraie valeur d’un homme). La prononciation des mots m’a aussi marquée. Pour l’anecdote, on m’a demandé si je mangeais “di porque” et j’ai mis du temps à comprendre qu’il s’agissait de porc !

Quand la Guadeloupe te manque est-ce-qu’il t’arrive de rencontrer d’autres antillais à la Réunion ?

Il y a une association antillaise à la Réunion mais je n’ai pas encore rencontré ses membres. Sinon, à Saint-Pierre il y a plusieurs snack de bokits, on y rencontre forcement la communauté antillaise à la Réunion ! Franchement, je dirai que rien ne me manque de la Guadeloupe. Bon, j’exagère ! Ma famille et mes amis me manquent bien sûr, ainsi que les vendeurs de coco frais sur le bord des routes. C’est très rare ici !

portrait lyvia antillaise a la reunion caraibexpat

A l’inverse, quelle chose typique de la Réunion rapporterais-tu dans ta valise de retour en Guadeloupe ?

J’aurais aimé rapporter des letchis, et également un peu du développement d’ici.
Il y a vraiment un décalage entre la Guadeloupe et la Réunion pourtant nous avons le potentiel qu’il faut en Guadeloupe !

Comment ton entourage réagit-il quand tu lui parles de la Guadeloupe ?

Quand je dis que je viens de Guadeloupe, les gens sont très surpris ! Je passe souvent pour une “kafrine” c’est-à-dire une reunionnaise foncée de peau. Ici on dit “kafre et kafrine” pour les réunionnais noirs, “malbare et malbaraise” pour les indiens, “zoreille” pour les métropolitains et “Yab” pour les réunionnais blancs ou très clair peau. Malheureusement ils connaissent surtout les Antilles à travers les reportages (par exemple : l’émission Enquête Exclusive). Je dois sans cesse les rassurer sur la situation économique et sociale de la Guadeloupe.

Quels liens gardes-tu avec la Guadeloupe et ou te vois-tu dans quelques années ?

La Réunion à été une découverte pour moi et je me projette ici à long terme. C’est magnifique ! Il y en a pour tous les goûts et je ne me vois pas vivre ailleurs. J’aime la Guadeloupe mais çà sera pour les vacances ! Je suis tombée sous le charme de l’île de la Réunion et je transmets cette admiration aux membres de ma famille et mes amis. Ils adorent sans même connaître. Plusieurs d’entre eux ont déjà fait le déplacement depuis mon arrivée ici il y a seulement 9 mois et j’attends la visite d’autres personnes !

 

portrait lyvia antillaise a la reunion caraibexpat 6

Les 10 conseils de Lyvia, antillaise à la Réunion

S’habituer au créole réunionnais
Les Réunionnais parlent plus facilement le créole et ce même dans les administrations.

Billet d’avion
Il faut compter environ 1200€ pour un billet aller Guadeloupe-Réunion. Il existe des dispositifs d’aide par la Région Guadeloupe ou LADOM (pour LADOM, les demandes ne peuvent être faites que tous les 3 ans).

Trouver un emploi
Le site www.reunionnaisdumonde.com propose un grand nombre d’offres d’emploi.

Se loger
Les loyers sont abordables à Saint-André (exemple : 680€/mois pour un appartement de 120 m2). Les secteurs de “Champ-Borne” et “Rivière du mat les bas” sont plutôt sympathiques ou encore le centre ville de Saint-André pour ceux qui aiment bouger.

Restaurants favoris
“La Bonne Marmite” à Saint-Gilles avec ses 12 Carrys différents cuits au feu de bois (cuisine typique) ou sinon “Le Maccabit” à Saint-Philippe !

portrait lyvia antillaise a la reunion caraibexpat 5

Point de vue du Maïdo, Cirque de Mafate – Ile de la Réunion. Crédits photo : Lyvia

Transport en commun
Il est simple de se déplacer sans voiture car le réseau de bus est très bien développé notamment “les Car jaunes” et les “Z’éclair”.

Sortir et s’amuser
Les villes les plus festives sont Saint-Denis, Saint-Gilles et Saint-Pierre. Voici quelques noms de clubs : “le Mahé” à Saint-Denis ou encore “la Villa” et le Duplex à Saint-Gilles.

Événements importants
La Fête du Dipavali (fête des lumières) est incontournable. L’événement dure près de 10 jours et se déroule de fin octobre à début novembre. Il symbolise le passage de l’obscurité à la lumière. Il y a des spectacles de danses traditionnelles et bollywoodiennes, un grand défilé et un feu d’artifice. Les temples indiens font partie des éléments typiques incontournables à visiter tout en respectant certaines conditions d’accès ainsi que les jours et horaires de visites.

Spots naturels
Le volcan “Piton de la Fournaise” est facilement accessible. Les plus sportifs choisiront  “le Piton des Neiges”. D’autres spots sont aussi incontournables comme la route des laves, Cap Méchant, Rivière Langevin, Mafate, Cilaos etc…On peut prévoir un séjour de 3 semaines !

Shopping
Pour faire du shopping il y a plus de choix à Saint-Denis et Saint-Pierre !

Plus d’infos :

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

2 Commentaires
  1. Steve Venus 2 années Il y a

    bonjour lyvia, moi aussi, j’aimerai visiter cette ile, c’est possible que nous soyons en contact?

  2. j’aurais adore visiter, cette ile magnifique

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account