Vous avez dit “ logement gratuit à l’étranger ” ? Oui oui..enfin presque ! Selon les statistiques du CREDOC publiées en juillet 2016, l’hébergement fait partie des postes de dépenses les plus importants du budget vacances des Français. Comment faire pour trouver un hébergement moins cher ? Réflexe : les sites bien connus de location entre particuliers ou encore les auberges de jeunesse. Il y a encore moins cher ! Nous avons déniché 6 bons plans pour trouver un logement gratuit à l’étranger ! Géolocalisez-vous pour rejoindre la communauté Caribexpat et recevoir nos autres conseils voyages.

Réservez votre vol pour le pays de vos envies
avec notre partenaire Option Way !

 

1. Le couchsurfing est une solution de logement gratuit à l’étranger assez connue des adeptes du voyage à petit budget

Le principe : une personne met à votre disposition à son domicile, un “couch” (un canapé) où dormir pendant quelques jours. Par réciprocité, vous acceptez potentiellement d’héberger un voyageur chez vous, mais chacun fait selon ses possibilités. Le site le plus connu est www.couchsurfing.com. Créé en 2004, il rassemble aujourd’hui 2 millions de personnes dans 200 000 villes du monde. Autre site : www.globalfreeloaders.com dont la communauté s’étend dans 200 pays. Enfin, le réseau d’hospitalité www.bewelcome.org existe depuis 2007 et compte 90 000 membres dans le monde. Soit autant de probabilités de trouver un logement gratuit à l’étranger !

2. Le nightswapping : “échangez des nuits, pas de l’argent”

Version améliorée du couchsurfing, le nightswapping est ultra-tendance depuis quelques années. Comment çà marche ? Plus vous hébergez des voyageurs chez vous et plus vous cumulez des nuits à utiliser en étant à votre tour hébergé pendant vos vacances. Cela se fait en famille, entre amis ou en solo. Vous pouvez séjourner au domicile de votre hôte pendant qu’il y est ou pendant son absence. Les différents sites gèrent généralement les aspects pratiques telle que la vérification des membres, l’assurance en cas de dommages etc…sur nightswapping.com/fr vous pouvez faire du troc de nuits avec 180 000 membres dans 160 pays environ. Le site prélève 9,90 euros par réservation (peu importe la durée du séjour ou le nombre de personnes). Il existe également transpolinn.com/fr créé en 2013, qui propose des solutions de logement gratuit à l’étranger en fonctionnant cette fois par un système de points fixés selon la valeur de de l’hébergement (une maison vaudra plus de points qu’une tante pour camper par exemple…).

3. L’échange d’appartements : un voyageur vous propose son logement gratuit à l’étranger contre le vôtre

Le concept n’a rien d’innovant, il est apparu dans les années 1950 !  En contrepartie d’une adhésion (prix et durée variables selon les sites), vous pouvez vous rendre à l’étranger dans l’appartement d’un membre dont le domicile est disponible. L’échange peut se faire au même moment ou à une période différente. Il existe de nombreuses plateformes proposant cette solution de logement gratuit à l’étranger. Ces professionnels expliquent de façon détaillée les modalités techniques des échanges (qui payent quelles factures pendant l’échange de maison, les assurances etc…). Parmis les spécialistes, on retrouve : intervac.com,  homelink.fr, guesttoguest.com, echangedemaison.com, switchome.org, stay4free.com

4. La discussion : parler votre langue maternelle contre un logement gratuit à l’étranger

Il est possible de trouver un logement gratuit à l’étranger simplement en acceptant de discuter avec vos hôtes ! Des plateformes se sont spécialisés dans la mise en relation de voyageurs avec des locaux qui souhaitent se perfectionner dans une langue précise. Une startup française propose ce service depuis mars 2016 : talktalkbnb.com. Basé sur les valeurs de partage, l’utilisation du site est complètement gratuite. Comme l’a expliqué son fondateur Hubert Laurent, dans une interview au site leprochainvoyage.com, TalkTalkBnb favorise l’entraide humaine, désintéressée par un échange de bon procédé.

5. Le house sitting : un logement gratuit à l’étranger en surveillant une maison

Le house sitting est une forme de “gardiennage premium“. Cela consiste à vivre chez des particuliers pendant qu’ils sont déplacement et s’occuper de certaines tâches (ex : jardin, piscine, animaux de compagnie etc…). Vous devenez alors un home sitter et en échange vous pouvez profiter de toute la maison !  D’un côté les propriétaires sont rassurés d’avoir une présence garantie à leur domicile, de l’autre vous pouvez bénéficier d’une solution d’hébergement moins chère qu’une location classique. Ces propriétaires aisés font appel à ce type de gardiennage avec raison : beaucoup d’entre eux possèdent des maisons de haut standing (cf : photo de une). Il y a une offre pléthorique de sites sur lesquels postuler en tant que house sitter et être mis en contact avec des propriétaires. Par exemple : nomador.com, houseitmatch.com, housesitteramerica.com, mindmyhouse.com, housecarers.com,  aussiehousesitters.com.au et happyhousesitters.com.au (pour l’Australie), housesittersuk.co.uk (pour le Royaume-Uni), housesitteramerica.com, mindmyhouse.com, housecarers.com

6. Le travail volontaire : un hôte vous propose un hébergement gratuit à l’étranger contre votre aide

Rassurez-vous il ne s’agit pas de travailler du matin au soir mais plutôt de vivre une expérience interculturelle ! Un hôte vous accueille chez lui pendant une période définie. En contrepartie vous l’aider dans ses tâches quotidiennes en lui accordant quelques heures par semaine. Les missions sont variées de la coupe de bamboo au Japon, à l’enseignement de sa langue maternelle au Nigéria ou encore la cueillette de feuille de thé au Népal et même le community management pour une auberge de jeunesse. Vous bénéficiez tout de même d’assez de temps pour faire un peu de tourisme ! Parmi les sites les plus connus où trouver un logement gratuit à l’étranger contre une mission de travail volontaire figurent : workaway.info rassemblant plus de 20 000 hôtes dans 155 pays ou encor worldpackers.com, helpx.net, wwoofindependants.org, grassrootsvolunteering.org,

Dans le même esprit, à quelques différences près, la startup hosthelp.fr incite au tourisme responsable en connectant des voyageurs dotés d’un talent particulier et prêts à l’enseigner à leur hôte (ex :art culinaire,…).

Enfin, sur le site toitchezmoi.com, des particuliers proposent un hébergement gratuit à d’autres personnes acceptant de les aider dans certains domaines : bricolage, cuisine, couture, garde d’enfants, etc…

A noter : ces deux sites ne se sont pas encore développés à l’international.

Un logement gratuit à l’étranger c’est possible non ! Laquelle de ces solutions avez-vous ou allez-vous bientôt tester ?

 

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

Crédit photos : Visual Hunt (photo de une)

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account