interview karim guadeloupeen a oslo caribexpat FB

Retrouvez les interviews de Caribexpats tous les jours à 12h30 dans “Les Antillais dans le Monde” l’émission de la radio RCI dont Caribexpat.com est partenaire !
Karim, guadeloupéen à Oslo, a plus de 15 ans de carrière dans les effets spéciaux et le cinéma. Il a notamment travaillé en Allemagne, aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande, avant de s’installer en Norvège. Il a aussi eut l’opportunité de travailler sur des films comme le Seigneur des Anneaux et Avatar.
Pour passer à l’émission, contactez-nous à team [at] caribexpat.com (remplacer [at] par @) !

Résumé de l’interview de Karim, guadeloupéen à Oslo

Karim, guadeloupéen à Oslo, vit ici depuis 2018. Après une carrière internationale dans les effets spéciaux cinématographiques, c’est ici qu’il a choisi de s’établir. Il dirige désormais une école spécialisée dans les effets spéciaux.

Il revient sur sa jeunesse aux Antilles où, après le lycée de Baimbridge en Guadeloupe, il est parti se former à l’EIAM en Martinique (devenue l’École de Gestion et de Commerce) avant de décrocher un stage dans une société d’informatique. Karim explique que ce fut une étape déterminante dans sa vie. Il a été encouragé à approfondir sa passion pour l’audiovisuel par un de ses collègues avant d’être embauché dans une société de production. Un emploi qu’il a décroché avant même d’obtenir son diplôme.

Ensuite, Karim a cumulé diverses expériences à l’étranger. Après la Martinique, il a travaillé en Allemagne, à Londres et en Californie aux Etats-Unis avant de partir en Océanie. Il a été recruté en Nouvelle-Zélande, par la société de Peter Jackson pour travailler sur le Seigneur des Anneaux. Parti pour un contrat initial de 5 mois, son employeur lui propose alors de travailler sur d’autres films (Avatar, Tintin etc…). Il a finalement passé 13 ans à Wellington.

animated

Ce guadeloupéen à Oslo a été littéralement émerveillé par la Nouvelle-Zélande qu’il décrit comme un pays qui l’a transformé au point de se sentir néo-zélandais dans l’âme. En conclusion, il encourage les plus jeunes à cultiver leur curiosité. Songeant un jour à revenir vivre en Martinique, il collabore aussi avec l’école Parallèle 14.

L’interview de Karim, guadeloupéen à Oslo

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account