caraibexpat_Cindy_guadeloupe_koweitTrouver des Antillais au Koweït, impossible ? Pas pour Caribexpat.com !

Après la Turquie, le Brésil, la Chine ou encore le Mexique, le tour des destinations les plus improbables où vous choisissez de vivre continue.

Cindy, 35 ans, s’est installée ici en 2010 avec sa famille après avoir voyagé entre le Canada, la Guadeloupe et la France hexagonale.

Dans ce 1er article, elle vous parle de  son aventure dans cet émirat d’un peu plus de 3 millions d’habitants situé à 5h de vol de Paris. Dans le 2ème article, elle vous donne 5 bonnes raisons de découvrir ce pays !

 

animated

 

Tu as beaucoup voyagé après avoir quitté la Guadeloupe. Parle-nous de ton parcours ?

J’ai eu mon baccalauréat en 1996 et je suis partie au Canada. Nous étions très peu nombreux à l’époque et je n’ai eu aucune information. J’ai fait mes démarches toute seule. J’ai suivi un bachelor en biochimie. Puis je me suis rendue compte que le fait de travailler seule (comme souvent dans ce domaine) ne me plaisait pas. J’ai changé et travaillé  dans le secteur des télécommunications au Canada en Guadeloupe et en France Hexagonale. Ensuite j’ai rencontré mon mari et après un certain temps passé en France, l’envie de bouger s’est imposée à nous. Nous avions le  choix entre Koweït, l’Espagne ou l’Italie. Nous avons choisi le Koweït !

Après ce périple, quelles ont été tes premières impressions en arrivant au ici ?

Nous sommes arrivé ici en Octobre 2010. Le pays m’a séduite parce qu’on s’y sent libre ! On peut se balader sans risque très tard la nuit. Ici le taux de criminalité est proche de 0% car tout le monde est “fiché”. Aussi l’islam est plutôt modéré*. Par exemple les femmes portent des vêtements courts ou des talons aiguilles tout en étant voilées ! En général les Koweitiens sont très avenants. Je n’ai jamais essuyé de remarques par rapport à ma tenue vestimentaire ou le fait que je ne porte pas le voile. 

Comment s’est passée ton intégration ?

Ce n’était pas évident au début à cause des clichés et des différences culturelles. Etant noire et travaillant avec des Indiens et des Arabes je me suis rendue compte que je ne correspondais pas à l’image qu’ils avaient des Français et avaient du mal à comprendre que j’étais vraiment née française. Autre exemple, mes collègues musulmanes ne prennent pas leur pause cigarette et encore moins avec des hommes. Elles ne font pas la bise aux hommes et ne serrent pas non plus la main pour dire bonjour. Ce sont des choses que je fais mais cela n’est pas dans leur culture donc elles ont des idées reçues sur le sujet. Je suis juste une “extraterrestre” pour elles ! Par la suite nous avons appris à nous connaître mais il faut savoir s’imposer.

Cependant nous nous sommes fait des amis Koweitiens géniaux ! Ceux qui ont étudié à l’étranger sont plus ouverts. Nous avons aussi des amis Jordaniens, Libanais, Chinois, Canadiens et Américains également.

Que dirais-tu du marché du travail en général au Koweit ?

Le marché du travail est assez ouvert pour nous Européens, à condition de maîtriser l’anglais. L’arabe est un plus bien évidemment ! Je travaille dans une start’up qui est également présente en Afrique du sud et au Qatar. Nous gérons les services consulaires pour les ambassades des pays européens. J’apprends l’arabe sur le tas et je suis amusée de retrouver certains mots à consonance créole, par exemple “maco” qui signifie “rien” en arabe koweitien !

Le mot de la fin ?

La maxime de ce pays est “everything is possible in Kuwait” et c’est tellement vrai ! Tout est dans la démesure, le luxe est omniprésent.  Ils ont su importer des États Unis et d’Europe tout ce qu’il y a de bons tant sur le plan culinaire qu’en matière de mode. Il faut aussi savoir que la société est plus ou moins “hiérarchisée” entre les Koweitiens, les Bédouins et les expatriés, parmi lesquels on différencie les “Westerners”* (Europe, Amérique) des autres (pays du Maghreb, Afrique, Inde, Asie). Cependant tout le monde vit ensemble malgré tout. C’est un vrai carrefour de cultures !

Voilà un bel avant-goût de la vie dans ce petit émirat ! Pour en savoir plus inscrivez-vous à l’e-newsletter et ne manquez pas le prochain épisode sur cette destination : 5 choses à savoir sur le Koweït.

* L’islam au Koweït : il y a quelques chrétiens et hindous mais plus de 80% de la population est musulmane. Au koweit, l’alcool, les boîtes de nuits ou encore les aliments à base de porc sont interdits.
* Westerner : au Koweït, c’est ainsi que l’on désigne un expatrié de l’Ouest (Europe, Amérique du nord…).

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

1 Commentaire
  1. Clio 5 années Il y a

    Salut Cindy, ton témoignage est hyper intéressant. Cela prouve encore une fois, en reprenant une partie de la maxime du Koweit, que “Everything is possible”… for those who dare!

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account