CANADA | Le Forum sur l’Economie Sociale et Solidaire de Montréal (GSEF 2016) s’est déroulé ce mois-ci. La Guadeloupe et la Martinique y étaient représentées par Virginie Lebeau, Jenna Maingé et Nadège Saha qui ont fait le déplacement en tant qu’ambassadrices du Centre de la Francophonie des Amériques. Elles étaient accompagnées de Fabien Marianne, Chargé de coopération de la Région Guadeloupe au Québec. Leur constat évident : le potentiel de l’ économie sociale et solidaire aux Antilles reste encore peu exploité. Ils livrent leur retour sur l’événement à Caribexpat.com

1400 participants de 63 nationalités au GSEF 2016

L’économie sociale et solidaire (E.S.S) fait référence à l’ensemble des activités des structures œuvrant pour l’intérêt général et privilégiant l’utilité publique au profit individuel. Ex : fondations, entreprises sociales, associations…

Ce secteur est en plein développement dans plusieurs grandes villes du monde à l’image de Montréal qui accueillait la 3ème édition du Forum Mondial de l’Économie Sociale et Solidaire du 7 au 9 septembre 2016.

Il y avait près de 1400 participants de 63 pays différents. Plusieurs personnalités mondiales étaient présentes comme le Maire de Montréal ou le Maire de Séoul, la capitale de la Corée du Sud qui accueillait le premier Forum International sur l’E.S.S en 2013. Nous avons participé à différentes visites de terrain et ateliers. J’ai vu toutes les opportunités que cela offre. C’est un secteur dont on pourrait beaucoup s’inspirer mais qui émerge encore timidement en Guadeloupe.

Nadège Saha

economie sociale solidaire antilles forum canada 1

Jenna Maingé, Won-Soon Park, Maire de Séoul, et Nadège Saha au GSEF 2016 à Montréal – Canada. © Nadège Saha.

Une source d’inspiration pour le développement de l’ économie sociale et solidaire aux Antilles

Un foisonnement d’initiatives innovantes dans le monde ont été présentées lors des conférences.

A Paris, un centre dédiée à l’ESS concentre toutes les ressources nécessaires pour faire émerger les projets de futurs entreprises sociales et solidaires : l’Atelier. Depuis 2010, les porteurs de projet y sont accompagnés pas à pas : idée, choix du statut, recherche de financement ou encore aide à l’emploi et développement.

A Montréal, les Fab Labs démocratisent l’innovation via la mutualisation de ressources. Ceux qui s’y rendent bénéficient par exemple d’espaces de coworking mais aussi d’imprimantes 3D pour fabriquer des objets. Comme le montre cette vidéo, les Fab Labs sont ouverts à tous les porteurs de projets y compris aux mineurs. Ils favorisent ainsi la créativité et l’esprit d’initiative dès le plus jeune âge.

Ce fut donc une opportunité unique d’échanger avec des professionnels aguerris sur le potentiel que représente la mise en place des projets d’économie sociale et solidaire aux Antilles.

Notre participation à ce Forum a été une chance inouïe ! Nous avons échangé avec des représentants et des organismes du monde entier et nous avons découvert une palette d’initiatives des quatre coins du monde. Cela nous a permis de découvrir aussi d’autres modes de fonctionnement tant organisationnels que stratégiques. L’ESS a été montrée comme un moteur de développement intelligent, social et solidaire, une économie pour, par et avec la communauté. Par ailleurs, la question de la volonté politique a été mise en évidence. C’est essentiel, les citoyens ont besoin des élus pour les accompagner et les soutenir dans leurs projets. Maintenant, il nous convient d’analyser comment les mettre en pratique, et ainsi participer activement aux nouveaux défis qui se posent à nos territoires : La Martinique et La Guadeloupe. Ce Forum a été un partage productif de bonnes pratiques à travers le monde.”

Jenna Maingé

 

L’objectif de ce forum a été de promouvoir les partenariats entre gouvernements locaux (collectivités territoriales) et acteurs de l’économie sociale en partageant les bonnes pratiques initiées dans le monde entier. Il en est ressorti la création de CITIES, le Centre International de Transfert d’Innovations et de Connaissances en économique sociale et solidaire dont le siège est à Montréal. Ce projet international et collaboratif facilitera la diffusion des initiatives en ESS et constituera aussi une mine d’informations précieuses pour la Guadeloupe.

Fabien Marianne

L’ économie sociale et solidaire aux Antilles et au Québec

Selon un rapport de l’INSEE, environ 12 000 personnes travaillent dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Ces emplois sont répartis entre 1240 établissements en Guadeloupe. En Martinique, l’E.S.S représente 11 000 salariés travaillant dans 942 établissements dont 8 sur 10 relèvent du secteur associatif.

L’E.S.S est un secteur clé au Québec. Elle représente 7000 structures dont des organismes à but non lucratif ayant des activités marchandes ou encore des coopératives. Ces structures emploient environ 150000 personnes. Enfin, le gouvernement du Québec prévoit d’injecter 100 millions de dollars d’investissements pour le développement de l’E.S.S entre 2015 et 2020.

Plus d’infos :

 

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account