Vous avez découvert le portrait de Clio, Martiniquaise au Mexique depuis 3 ans. Ce n’est pas tout d’y vivre, encore faut-il s’adapter ! Acheter sa voiture avant de passer le permis, éviter les transports en commun…un peu spécial me direz-vous ? J’ai eu la même réaction ! Mais ce que vous trouverez bizarre est si naturel ici qu’on s’y fait. “Tu sais que tu es au Mexique si…”

La suite dans le prochain épisode “Si tu n’as pas testé çà tu n’étais pas au Mexique” ! Inscrivez-vous à l’e-newsletter pour être les 1ers à le recevoir !

“Tu achètes ta voiture ensuite tu apprends à conduire”

Avant de vous y aventurer, il est utile de connaître les usages mexicains en matière de conduite.
Et oui ! Ici, on achète son permis et sa voiture et après on apprend à conduire ! La façon de conduire vous paraîtra aussi peu commune, alors accrochez-vous !

Clio : Ici même quand il y a 2 voies pour chaque sens, il y a toujours ceux qui se créent une 3ème voie pour doubler et ils foncent en plus ! Quand je conduis chez moi, je trouve que les Martiniquais sont très polis au volant !

“Tu reçois ton salaire tous les 15 jours”

Recevoir son salaire mensuel en 2 fois ? Quoi de plus normal lorsque vous avez un contrat local ! Ici on a plutôt tendance à consommer qu’à épargner. Côté shopping on retrouve quelques chaînes comme Aeropostale ou Pepe jeans. Par contre, comme dans d’autres pays d’Amérique latine, les prix des produits importés sont exorbitants !

 

“On te déconseille de prendre les transports en commun”

Evitez le métro, le bus, les taxis collectifs ! Il parait que c’est dangereux. D’une manière générale, la sécurité est un vrai problème ici. Comme l’explique Clio, martiniquaise à Mexico, les entreprises organisent même des conférences sur le sujet pour leurs salariés.

“Tu te fais des amis Mexicains facilement”

Les Mexicains sont très sympathiques, ouverts et authentiques. Par contre lorsqu’ils répondent à une invitation, cela ne signifie pas qu’ils viendront obligatoirement. Ceux qui suivent le blog depuis juillet 2013 l’auront compris : en Amérique latine, c’est culturel et c’est aussi valable au Brésil et au Pérou également !

Tu n’entends jamais “non” mais souvent “ahorita”

Les Mexicains sont si sympathiques qu’ils disent toujours “oui” ou en tout cas jamais “non”. Au lieu de çà ils utilisent l’expression “ahorita” que l’on pourrait traduire par “oui, tout de suite” ou encore “oui, dans un instant” mais qui en fait n’engage à rien. Enfin ce n’est pas vraiment clair…petite anecdote de notre antillaise expatriée pour tenter d’expliquer ce trait culturel si particulier.

Clio : Un jour nous sommes partis après le travail pour aller à la plage. A la 1ère caseta* nous avons demandé à combien de temps nous étions de l’arrivée. On nous a répondu qu’il restait 3 heures. Nous avons continué et à la 2ème caseta, nous avons posé la même question. On nous a répondu qu’il restait 8 heures de route. Au final nous sommes arrivés à 2h00 du matin alors qu’on était parti de l’usine vers 16h00 ! En fin de compte,  les Mexicains ne disent jamais “non” ou ne disent jamais qu’ils ne savent pas, par peur de décevoir ou par peur du conflit.

La suite dans le prochain épisode “Si tu n’as pas testé çà tu n’étais pas au Mexique” ! Inscrivez-vous à l’e-newsletter pour être les 1ers à le recevoir et restez connectés sur facebook et twitter

* Caseta : péage.

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account