Vous avez bien aimé et commenté l’article sur Leriche de saveurs créé par 2 Guadeloupéens qui transforment les plats créoles typiques en mets dignes d’un restaurant étoilé. La série “Créole chic” continue ! Dans la famille de ceux qui valorisent la culture caribéenne à l’étranger en lui apportant une touche de raffinement, voici un autre fin gourmet : Christian de Montaguère. Guadeloupéen également, il gère la plus grande cave à rhum* de France depuis 5 ans ! Après avoir lu cet article, Caraibexpat espère que vous ne ferez plus partie des malchanceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de découvrir ce que l’on pourrait appeler le “Lafayette gourmet version caribéenne !”

Une âme d’entrepreneur depuis tout jeune

Parti de Guadeloupe après son baccalauréat, Christian y est revenu, son diplôme d’école de commerce en poche, pour ouvrir son premier magasin de prêt-à-porter à Basse Terre. Bien au-delà du contexte professionnel, il s’implique déjà beaucoup dans la vie économique et sociale locale.

J’ai été délégué à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Basse-Terre, 2 fois élu Président des commerçants de la ville quand j’étais plus jeune et je m’investissais au niveau du carnaval et de l’Office du tourisme. J’étais très occupé mais çà me faisait plaisir et j’en avais envie, histoire de faire avancer un peu les choses chez nous.”

Finalement reparti pour la France hexagonale, il a travaillé pour des enseignes de prêt-à-porter de luxe comme Giogio Armani dans les boutiques des quartiers les plus chics de Paris : l’avenue Georges V, la place Vendôme et l’avenue Montaigne. Après 6 ans dans l’industrie de la mode il a décidé d’ouvrir sa propre entreprise.

Plus qu’une cave à rhum, tout un art de vivre aux Caraïbes

Je me suis rendu compte qu’il y avait des cavistes spécialisés pour tous les alcools, le whisky, le champagne, la bière…mais pas pour le rhum à part quelques magasins proposant un choix limité.

C’est ainsi qu’il imagina le concept de cave à rhum auquel il associa aussi d’autres produits véhiculant différentes facettes de l’univers caribéen : épicerie fine, cosmétiques & bien être, livres et même des parfums d’intérieur.

J’ai souhaité que la thématique soit l’art de vivre aux Caraïbes pour ne pas se limiter aux Antilles francophones et partir à la rencontre de nos voisins caribéens avec des produits de Sainte-Lucie, la Jamaïque, Cuba…Cela peut être perçu comme un positionnement de luxe par rapport à ce qui existait mais il était surtout question d’apporter un vrai plus au niveau de la mise en valeur et la présentation des produits de chez nous. Jusqu’ici, c’était fait de façon très simple. Il n’y a pas de raisons que nous soyons les seuls à ne pas avoir de magasins qui présentent nos produits de façon élégante et haut de gamme. Le message est simple : montrer qu’aux Antilles – et pas qu’aux Antilles françaises – nous avons un certains nombre de produits de qualité et que nous sommes capables de les mettre en valeur et créer des filières qui bénéficient à tous : des producteurs là-bas jusqu’au maillon final ici en métropole.

Je n’avais pas forcément de modèle car il n’existait rien avant, il a fallu tout inventer.

L’idée était justement de faire quelque chose de nouveau et de bien sans tomber dans les stéréotypes et les clichés habituels. L’intérieur de la boutique surprend bien souvent car il s’agit d’essayer de recréer, dans Paris, l’ambiance d’une maison créole : avec, à l’étage un salon créole aux lignes contemporaines.

Des produits insolites à découvrir même pour les Antillais

Chez Christian de Montaguère vous trouverez des produits typiques de la culture caribéenne tout comme des produits insolites qui viennent pourtant bien de chez nous.

Sans prétention il y a vraiment beaucoup de choses à découvrir. Tout mon travail et ma passion, c’est de réussir à dénicher des produits originaux d’artisans passionnés qui ne passent pas forcément par les circuits de distribution habituels : le moelleux de banane, Apollinaire, premier pétillant au monde à base de rhum, les chocolats et pâtes de fruits des Frères Lauzéa, plus de 70 références de confitures aux saveurs tropicales, plus de 40 préparations à base de piment. Nous avons plus de 850 références dans la cave à rhum, ce qui en fait la plus grande de France et probablement d’Europe. Par manque de place nous avons du faire des choix mais nous aurions aimé proposer des vêtements ou des bijoux également.

Pour finir, notre fin gourmet nous redirige vers d’autres entrepreneurs animés par cette même passion qui est de faire découvrir le côté raffiné de la culture caribéenne. A défaut de pouvoir tous les rencontrer, je vous les révèle déjà :
–  caribgourmet , basé à Londres, qui revisite les doucelettes – ou “coconut fudge” – et confiseries à base de coco,
kadalys, la marque de cosmétique à base de bananier récompensée aux victoires de la beauté en 2013,
– les terrines d’oursins et autres fruits de mers de Délices locales,
la belle hôtesse qui produit du vinaigre de jus de canne depuis l’île de Marie-Galante (Guadeloupe).

Photos et infos sur : christiandemontaguere.com‎‎

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account