Nombreux d’entre nous sont loin des Antilles / Guyane et du carnaval de chez nous. Ce n’est pas pour autant qu’on en profitera pas ! Après notre aventure à Trinidad, nous voilà au Brésil, autre pays de référence en la matière. Originaires de Martinique, Ina et Manuel vivent à São Paulo depuis quelques années. Voici leur recette pour passer un “carnaval sensacional” comme on dit ici.

1. Rendez-vous dans le sanctuaire du carnaval

Au Brésil, la plupart des villes se mettent aux couleurs du carnaval en février. Cependant, s’il y en a une qui se démarque des autres c’est bien Rio de Janeiro. Le carnaval de la cidade maravilhosa* reste un must. Il fait parti des événements mondialement connus auxquels il faut assister au moins une fois dans sa vie. Prenez donc un vol direct pour Rio !

2. Vibrez au rythme des “blocos”

Les festivités du carnaval débutent un mois avant le dit carnaval, notamment avec les “blocos de rua”, l’équivalent de nos groupes à pieds. Identifiez-les sur le web puis une fois l’horaire et le lieu de rendez-vous notés, vous pourrez les suivre lors des défilés. C’est la meilleure façon de vous plonger dans l’ambiance et aussi une occasion d’apprendre quelques chants de carnaval brésiliens !

3. Participez à un “ensaio”

Assister à une répétition d’une des fameuses Ecoles de Samba est définitivement une autre expérience à vivre lorsqu’on vient au Brésil en période de carnaval. Il y a plus d’une douzaine d’écoles. L’accès aux répétitions de certaines d’entre elles est gratuit. L’entrée est payante pour d’autres mais reste généralement à un prix raisonnable. Entre les chorégraphies et les instruments typiques, l’ambiance est garantie !

4. Expérimentez le sambodrome

Peut-on s’imaginer être dans des gradins de part et d’autres d’une avenue de 700 mètres avec 90 000 personnes de 20h00 à 5h00 du matin ? Le show du sambodrome est véritablement l’apothéose du carnaval de Rio de Janeiro. Après avoir assisté aux répétitions des écoles de samba, c’est ici que vous les verrez se surpasser en compétition. Chacune redouble d’efforts et de créativité pour tenter de remporter le titre final. Le choix des thèmes, les chorégraphies, les chansons, les costumes, les allégories et la coordination de tout cela au détail près rendent l’expérience grandiose. Un spectacle démesuré ou une heure de défilé par école clôture en fait une année entière de préparation.

Vous ne retrouverez un événement pareil nulle part ailleurs, il a donc son prix. Une soirée dans le sambodrome peut varier d’environ 120 euros à 400 euros voire 1500 euros pour les packages de luxe ! Vous pouvez toutefois négocier des tickets de dernière minute avec les revendeurs placés aux alentours du sambodrome. Bien sûr, vous aurez plus de chances si vous parlez correctement le portugais que le contraire !

5. Testez un carnaval à la mode bahianaise

Si Rio de Janeiro reste de loin la première destination carnavalesque du Brésil, Salvador de Bahia n’est pas du tout en reste. Ici le carnaval est d’un tout autre genre. Dans cette ville a majorité afro-brésilienne les rythmes sont bien différents mais tout aussi entrainants. Il ne s’agit pas d’admirer des écoles de samba en compétition mais bien de faire le spectacle ! Le carnaval de Salvador de Bahia est on ne peut plus populaire.

C’est ici que vous pourrez participer à un show d’Olodum, un groupe mondialement connu. Les “trios eléctricos” sont aussi incontournables. Ces chars sillonnent les rues avec leurs kilowatts de musique. Pour les suivre Il faudra vous procurer le même abada (tee-shirt) que celui du groupe de votre choix sans quoi vous risquez de vous faire bousculer par la foule. Ici le défoulement est roi !

Sambodrome carioca, rythmes afro-brésiliens de Salvador de Bahia, ou soca fever à Trinidad & Tobago on ne s’ennuie surtout pas en période carnaval même loin des Antilles / Guyane.

Ou que vous soyez, Caraibexpat vous souhaite un excellent carnaval 2015 !

1) Echauffez-vous dans le carnaval de rue

Rio évoque le fameux défilé des écoles de samba, cependant le carnaval est avant tout populaire. Il n’y a rien de plus typique que de suivre les “blocos”*. Ils sont nombreux à sillonner les rues de la ville et à s’arrêter sur les places où les Cariocas* comme les touristes se mettent spontanément à chanter et danser toute la soirée !

2) Plongez dans l’ambiance d’une école de samba

En amont du défilé dans le sambodrome, les écoles de samba répètent dans les quadras*. Entre les musiciens, les danseuses et la foule, c’est l’idéal pour apprendre la chorégraphie et l’air de samba enredo* des écoles que vous supporterez. Il y en plus d’une vingtaine dont 12 classées parmi les meilleures. Il y a 2 ans, j’ai été à la quadra* de l’école São Clemente (métro : Estácio ou Cidade nova). A la fin, plus de voix, ni d’ouïe et surtout plus d’énergie !

3) Vivez le carnaval au cœur du sambodrome

Lors de mon expérience au Brésil en 2012, j’ai réalisé un de mes rêves : assister au défilé au cœur même du sambodrome ! Les meilleures écoles de samba, paradant entre des gradins à ciel ouvert qui accueillent jusqu’à 90 000 spectateurs, une expérience grandiose !

Il est difficile d’imaginer un événement tel que celui-ci. Il faut vraiment en faire l’expérience. Au delà d’une fête, le carnaval au sambodrome de Rio est une véritable compétition. Le défilé des meilleures écoles de samba se déroule sur 2 soirées. Chaque école redouble d’efforts et surtout de créativité pour tenter de remporter la compétition

Chacune d’elle a ses sponsors, ses interprètes et ses directeurs artistiques, en plus des musiciens et des personnes qui défilent uniquement. Quand on sait que c’est le résultat de pratiquement une année entière qu’elles présentent en 1h00 de défilé chacune, on se dit que l’investissement est démesuré, tant au niveau financier qu’humain !

Le choix des thèmes, les chorégraphies, les chansons, les costumes, les allégories et surtout le fait que tout cela soit coordonné au détail près, rendent l’événement unique en son genre. Sachant qu’une école compte assez de personnes pour défiler pendant 1h00 et s’étendre en entier sur une avenue d’environ 800 mètres ! Cela fait beaucoup de monde et pourtant tout est synchronisé ! L’élection de la meilleure école – Vila Isabel en 2013 – est encore plus difficile pour les juges car elles se valent plus ou moins. D’ailleurs les résultats sont souvent contestés.

Petit aperçu des idées ultra créatives brésiliennes : les “accordéons humains dorés et multicolores” de l’Ecole Unidos da Tijuca lorsque j’ai assisté au carnaval en 2012, (voir vidéo replay ci-dessous). La prouesse technique de cette partie du défilé a définitivement impressionné les juges puisque c’est cette école qui a remporté la compétition cette année là !

Parmi les grands événements du monde, c’est définitivement l’un auquel il faut participer une fois dans sa vie. Il faut tout de même garder en tête l’aspect très commercial. Le tarif de la place peux varier entre l’équivalent de 120 euros à 400 euros voire plus de 1500 euros pour les packages de luxe ! Vous pouvez négocier le prix des tickets juste avant la parade près du sambodrome (si vous parlez portugais c’est encore mieux). N’oubliez pas que la négociation fait partie de la culture latino-américaine !

De plus, l’organisation de la parade dans le sambodrome fait qu’il est difficile de se défouler autant que le carnaval de rue des îles de la Caraïbe. Il s’agit véritablement d’un spectacle. On peut y prendre part et défiler dans le sambodrome avec une école de samba qui fournit les costumes. Mais dans ce cas de figure on perd le bénéfice de la vue panoramique qu’offre les gradins sur toute la parade !

Cette année le défilé des écoles de samba les plus connues aura lieu ce dimanche 2 et le lundi 3 mars. Prêt pour le grand spectacle ? Rendez-vous au sambodrome de 21h jusqu’à 5h00 du matin !

*cidade maravilhosa : ville merveilleuse.

Le tour des Carnavals du monde ne peut se faire sans passer par le Brésil ! Après We love Toubana carnaval XXL à Paris et My Kartel à Bordeaux, escale de l’autre côté de l’atlantique à Rio de Janeiro, la ville du carnaval par excellence. Même si tout le Brésil vit au rythme du Carnaval depuis Salvador de Bahia jusqu’ à São Paulo, celui de Rio est particulièrement impressionnant. J’ai eu la chance d’assister au défilé des écoles de samba dans le sambodrome lorsque j’ai tenté l’aventure brésilienne en 2012 ! Votre circuit en 3 étapes pour profiter à fond de cet événement grandiose : carnaval de rue, répétition dans une école de samba et expérience inoubliable dans le sambodrome !

Bon carnaval aux quelques antillais et guyanais expatriés au Brésil, ils se reconnaîtront !

*blocos : équivalent des groupes à pieds (orchestres typiques ou sono).
*Cariocas : habitants de Rio
* quadra : lieu de répétition des écoles
* samba enredo : chanson sur laquelle l’école défile dans le sambodrome

Informations
LIESA – Ligue Indépendante des Ecoles de Samba de rio de Janeiro (en portugais)
Un des sites pour obtenir son ticket d’entée : rio-carnival.net

Rédaction : Doris Nol pour Caribexpat.com 

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Connectez-vous avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account