AUSTRALIE | Direction l’Australie ! Aurélie, antillaise à Sydney, s’y plaît depuis un an déjà. Bien qu’attachée aux Antilles et à leur culture, son âme d’aventurière la pousse plutôt à découvrir le monde. Géolocalisez-vous en ligne pour rejoindre la communauté Caraibexpat  en Australie ou dans les 30 autres pays où nous retrouver !

antillaise_a_sydney_1

Vivid 2016, Harbour bridge, Sydney, New South Wales – Australie. © Aurélie

Quel a été ton parcours après avoir obtenu ton baccalauréat ?

Après un baccalauréat littéraire, j’ai effectué un BTS Assistant de manager puis une licence Management des organisations en alternance. À 22 ans, après l’obtention de ma licence, j’ai réalisé  que les bancs de l’école ne me captivaient plus. J’ai eu envie de prendre une année pour voyager et découvrir de nouvelles choses. J’avais toujours eu cette idée en tête sans avoir le courage de la concrétiser. Cela faisait déjà 4 ans que j’avais mis un pied dans le monde du travail. Par ailleurs, je ne me sentais pas d’attaque pour commencer à travailler à temps plein, en dehors du cadre scolaire. Après de longs mois de recherche j’ai découvert le Working Holiday Visa et les différents pays pour lesquels il est possible de l’obtenir.

Qu’est-ce-qui peut bien amener une antillaise à Sydney en Australie ?

Mon choix s’est très rapidement porté sur l’Australie car l’amie avec laquelle j’avais décidé de voyager avait déjà quelques contacts sur place. C’est rassurant lorsque l’on projette de partir si loin pour  une longue période ! Me voici donc aujourd’hui à Sydney depuis un peu plus d’1 an !

antillaise_a_sydney2


Palm Beach, Sydney, New South Wales – Australie. © Aurélie.

Dans quel secteur d’activité travailles-tu ?

En France j’étais assistante de manager. J’ai exercé ce métier dans différents secteurs tels que les banques et assurances ou encore l’industrie de la mode et du luxe. Aujourd’hui, en Australie, je suis serveuse en restauration. Je n’avais jamais fait ce métier auparavant mais je dois admettre qu’il me plaît bien. Les journées ne se ressemblent jamais et l’interaction quotidienne avec la clientèle australienne et étrangère est très enrichissante !

En tant qu’ antillaise à Sydney, qu’est-ce-qui t’a le plus surpris ? Qu’elle a été ta plus grande difficulté ?

Sydney est une ville très active et en perpétuelle évolution. Ma première impression fût de constater à quel point l’atmosphère y paraît calme et détendue malgré le fort taux de fréquentation du Central Business District, situé au cœur de la ville. Les Australiens sont très respectueux et éduqués. Par exemple, on ne traverse pas la rue lorsque le feu est rouge pour les piétons. Même lorsqu’il n’y a pas de voitures à l’approche. Au début ce fut un énorme choc pour la parisienne de naissance que je suis ! Ma plus grande difficulté a été ma première recherche d’emploi. J’étais angoissée pour les entretiens. Bien que j’ai toujours été très à l’aise en entretien en France, je n’avais aucune idée de la façon de mettre en avant mes compétences dans une langue que je ne maîtrisais pas si bien que cela au début. En fin de compte, je n’ai pas fait face à des différences culturelles marquantes car l’Australie est un pays très cosmopolite. On ne s’y sent finalement pas si étranger par rapport à ceux qui y résident.

T’est-il arrivé de croiser d’autres antillais à Sydney ou en Australie ?

Oui, j’ai croisé d’autres antillais ici mais uniquement dans le cadre de sorties festives ou de rencontres organisées entre français, par exemple. De plus, nous sommes peu nombreux. Selon moi, nous devrions être pas plus d’une dizaine.

antillaise_a_sydney3


Morisset Park, Sydney, New South Wales – Australie. © Aurélie.

Quelle est ta prochaine destination : l’hexagone, l’Australie, les Antilles, une autre région ?

Je ne sais pas encore. Je vis beaucoup au jour le jour et je ne me projette pas pour l’instant sur le long terme. Ce voyage m’a permis de savoir où je ne souhaite pas aller : les grandes villes stressantes où les gens ne prêtent pas attention aux autres et où il n’y a aucune reconnaissance dans le monde du travail ne m’intéressent pas. Je suis une personne “relax” qui a besoin d’être toujours occupée pour éviter de s’ennuyer. Je ne m’imagine pas forcément aux Antilles, même si j’aime beaucoup ces îles et leur culture. Elles ne sont pas assez grandes pour l’aventurière que je suis ! Je cherche plutôt un pays où il fait bon vivre, avec des salaires à la hauteur de l’investissement personnel et financier fourni. Surtout, je souhaite être à proximité de la plage, qui est un point capital. Si quelqu’un sait donc où se trouve ce pays, qu’il n’hésite pas à me le faire savoir !

 

Rédaction : Olivia pour Caribexpat.com 

Crédits photos : Aurélie en Australie

0 Commentaires

Écrire un commentaire

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account